actualité
2013

27 novembre 2014

Allmedia.15 – Galerie photos

Plus...

Allmedia.15 – « Quel ROI pour les médias? »

Plus...

25 septembre 2014

6e SmartNetwork – Les nouveautés Apple et sa philosophie marketing novatrice

Plus...

24 September 2014

Bientôt une association unique pour la communication commerciale en Suisse ?

Plus...

18 septembre 2014

Loi fédérale sur les jeux d’argent – Prise de position de Publicité Suisse

Plus...

04 septembre 2014

Loi sur les produits du tabac – Prise de position de Publicité Suisse

Plus...

20 août 2014

Révision ORTV et Concession SSR – Prise de position de Publicité Suisse

Plus...

26 juin 2014

Remise des Brevets le jeudi 26 juin au Mudac à Lausanne

Plus...

19 juin 2014

5e SmartNetwork – Les dangers de la nouvelle loi sur les produits du tabac

Plus...

23 mai 2014

Loi sur les produits du tabac – Doutes sur la constitutionnalité…

Plus...

16 mai 2014

Journée de la Publicité 2014

Plus...

16 mai 2014

Assemblée générale 2014

Plus...

L’Agefi

Plus...

Bilan

Plus...

L’Hebdo

Plus...

Market

Plus...

PME Magazine

Plus...

Le Temps

Plus...

Tribune des Arts

Plus...

Tribune de Genève

Plus...

Rabais sur les formations

Plus...

08 avril 2014

Interdiction de la publicité pour le petit crédit: PS Publicité Suisse soutient…

Plus...

05 Mars 2014

4e SmartNetwork – "La pub qui cartonne" et Salon International de l'Auto

Plus...

06 Février 2014

Prise de position concernant l’organisation de la recherche sur l’utilisation de la radio et de la télévision

Plus...

 

Allmedia.15 – Galerie photos

Allmedia.15 – 27 novembre 2014 à 17h à Lausanne
Galerie photos

 

 

 

TÉLÉCHARGEZ LES PRÉSENTATIONS

20minutes_logo

> web

aufeminin-suisse_rvb_72dpi
> présentation
> web
bilanz_logo
> présentation
> web
bva_logo
> présentation
> web
clear_channel
> web
cominmag_logo
> présentation
> web
handelszeitung_logo
> présentation
> web
  bilanz_homes
> présentation
> web
 hpmedia_logo
> présentation
> web
icon_logo
> présentation
> web
market_logo
> présentation
> web
passengertv_logo
> présentation
> web
 pme_magazine
> présentation
> web
 publicitas_logo
> présentation
> web
publisuisse
> web
ringierromandie_logo
> web
romandie_network
> présentation
> web
swisstxt_logo
> web
tamedia_logo
> web
 tpbpub_logo_rvb
> présentation
> web

 

Allmedia.15 – « Quel ROI pour les médias? »

Allmedia.15 – 27 novembre 2014 à 17h à Lausanne
« Quel ROI pour les médias? »

Publicité Suisse réinvente la formule d’Allmedia! Le 27 novembre 2014 à 17h, des professionnels des médias débattront au SwissTech Convention Center de l’EPFL sur le thème « Quel ROI pour les médias? ». (suite…)

6e SmartNetwork – Les nouveautés Apple et sa philosophie marketing novatrice

Mémoire Vive, agitateur de réseau
Les nouveautés Apple et sa philosophie marketing novatrice

Le sixième SmartNetwork de Publicité Suisse – réservé exclusivement à ses membres – aura lieu jeudi 25 septembre à 17h00, à la Maison de la Communication à Lausanne

Steve Jobs a dit: « L’ordinateur est l’outil le plus remarquable que nous ayons jamais construit. » Donato Mottini, patron de Mémoire Vive, aime bien citer ce génie du 20ème siècle et cela se comprend. Donato viendra nous en dire plus sur Apple, sur sa philosophie (son autre passion), sur ses nouveautés, mais aussi sur tout ce qui se cache derrière la vente d’un Mac à un consommateur.

Il abordera le service après-vente exceptionnel, les solutions de financement aux PME et le support que l’on peut attendre d’un prestataire actif dans le secteur depuis 25 ans.

Intervenant
Donato Mottini,
Directeur Général, Memoire Vive

Horaire
17h00 Conférence
18h00 Apéritif

Inscriptions uniquement par e-mail info@publicitesuisse.ch jusqu’au 24 septembre.

Les SmartNetworks sont proposés gratuitement et exclusivement aux membres de Publicité Suisse. Chaque membre peut être accompagné d’un invité.

 

Bientôt une association unique pour la communication commerciale en Suisse ?

Bientôt une association unique pour la communication commerciale en Suisse ?

PS Publicité Suisse et SW Schweizer Werbung prévoient d’intensifier leur collaboration. Les deux organisations de défence des intérêts de la branche se prononceront lors de leurs assemblées générales de l’année prochaine.

Les Conseils de PS Publicité Suisse et de SW Schweizer Werbung, sur la base d’une lettre d’intention commune (LOI) de 2012, ont démarré un processus d’adaptation de leurs structures aux exigences de du marché suisse et international de la publicité.

Différents groupes de travail s’activent à cet objectif et évaluent les solutions optimales pour la future association. Le but est de soumettre aux membres des organisations, juridiquement distinctes, une proposition lors de leurs assemblées générales 2015.

Le Conseiller aux Etat Filippo Lombardi, Président de SW Schweizer Werbung, est convaincu que le temps est venu pour une association nationale: « Aujourd’hui, la communication commerciale est sous pression. La liberté de création publicitaire est toujours plus restreinte par de nombreuses règles et interdictions. Il est donc particulièrement important de se rapprocher et de parler d’une seule voix».

François Besencon, Président de PS Publicité Suisse, complète: « Nous sommes convaicus qu’agir de concert est un plus pour notre branche. Cela renforcera également la position des membres de nos associations respectives »

Pour tout renseignement, veuillez contacter :
Hervé Devanthéry, Responsable de la Communication

Loi fédérale sur les jeux d’argent – Prise de position de Publicité Suisse

Loi fédérale sur les jeux d’argent
Prise de position de Publicité Suisse

PS Publicité Suisse ne veut pas assimiler les jeux-concours publicitaires aux jeux d’argent

A l’instar de la législation actuelle, la nouvelle Loi fédérale (LJAr) assimile aux jeux d’argent les jeux-concours publicitaires auxquels il est possible de participer moyennant la conclusion d’un acte juridique (art. 3, let. a du projet) et, pour qu’ils soient autorisés, réclame une possibilité de participation gratuite aux mêmes conditions (art. 1, al. 2 let. d du projet).

Publicité Suisse est d’avis qu’il n’est pas justifié de soumettre de tels jeux à la LJAr. Conformément au rapport explicatif relatif à l’avant-projet, les objectifs constitutionnels du projet de loi sont les suivants:

  • Protection de la population contre les dangers inhérents aux jeux d’argent (risque de dépendance associé au risque de surendettement).
  • Les bénéfices des jeux d’argent doivent être affectés à l’AVS et à l’AI ainsi qu’à des buts d’utilité publique.

L’assujettissement à la LJAr des jeux-concours publicitaires ainsi que des concours destinés à promouvoir les ventes pour lesquels aucune mise n’est à verser et auxquels il est possible de participer par le simple achat d’un produit ou d’un service, ne se justifie par aucun des deux objectifs précités.

Pour tout renseignement, contactez Claude Miffon,
Vice-Président et Chef des Affaires publiques (tél. +41 79 342 89 20)

Loi sur les produits du tabac – Prise de position de Publicité Suisse

Loi sur les produits du tabac
Prise de position de Publicité Suisse

Pour Publicité Suisse, la surréglementation telle que proposée par l’OFS est disproportionnée par rapport au but recherché et de ce fait manque son objectif. A titre comparatif, le compromis trouvé récemment dans le domaine du petit crédit, laissant place à une autoréglementation efficace avec l’aide de la commission pour la loyauté est largement plus satisfaisant.

En optant pour une loi déléguant par trop largement ses compétences à l’administration, on court le risque d’une bureaucratisation antidémocratique peu conforme à la tradition juridique suisse et au respect des libertés fondamentales garanties par la Constitution. Un tel exemple constituerait de notre point de vue un dangereux précédent laissant la porte ouverte à d’autres restrictions publicitaires pour des produits de grande consommation.

Au vu de ce qui précède nous plaidons pour une loi faisant largement confiance aux restrictions volontaires de l’industrie du tabac en matière de publicité ainsi qu’au fonctionnement de la commission pour la loyauté, se limitant à des interventions subsidiaires en cas de débordements et en fixant les principes fondamentaux à respecter.

L’exemple de pays voisins tel que la France montre que des restrictions publicitaires plus sévères n’ont pas eu d’effet positif sur la diminution du pourcentage de la population consommatrice de tabac.

En conclusion et en résumé, nous demandons de revoir cet avant-projet dans le sens :

  1. De limiter la loi à fixer les objectifs et les grands principes de prévention,
  2. De laisser à la branche du tabac et à la branche publicitaire la responsabilité de d’une saine autorégulation, à l’instar de la récente régulation en matière de petit crédit.

> Télécharger la prise de position complète

Pour tout renseignement, contactez Claude Miffon,
Vice-Président et Chef des Affaires publiques (tél. +41 79 342 89 20)

Révision ORTV et Concession SSR – Prise de position de Publicité Suisse

Révision ORTV et Concession SSR
Prise de position de Publicité Suisse

PS Publicité Suisse a pris position dans le cadre du projet de révision de l’ordonnance sur la radio et télévision (ORTV) en saluant l’autorisation faite à la SSR de proposer des services de télévision hybride (HbbTV), mais rejette catégoriquement l’idée de limiter le format de cette publicité.

En sa qualité de défenderesse des intérêts de la branche publicitaire, Publicité Suisse n’est directement concernée que par la modification de l’article 23 ORTV et a limité ainsi ses commentaires à cet article.

Aussi, nous saluons l’autorisation faite à la SSR de proposer des services de télévision hybride (HbbTV) et la possibilité d’y insérer de la publicité. Nous rejetons par contre complètement l’idée de limiter la forme de cette publicité.

Si nous comprenons bien le raisonnement fait par les auteurs de ce texte, celui d’un transfert des activités et possibilités de publicité du télétexte vers ce nouveau moyen de communication, il nous semble aussi contre-productif qu’absurde de rénover justement la forme du télétexte sans permettre aux contenus publicitaires de suivre cette même évolution.

C’est finalement comme autoriser, par exemple, l’affichage digital dans une ville mais interdire les images animées.

S’il est essentiel pour notre branche de disposer de nouveaux moyens de contacts avec les consommateurs, il est tout aussi important de pouvoir accompagner les contenus éditoriaux de manière cohérente avec le format de ceux-ci.

Aussi, dès lors que la HbbTV propose des contenus vidéo, les vidéos publicitaires et les insertions commerciales animées doivent pouvoir être autorisées.

> Télécharger la prise de position complète (en allemand)

Pour tout renseignement, contactez Claude Miffon,
Vice-Président et Chef des Affaires publiques (tél. +41 79 342 89 20)

Remise des Brevets le jeudi 26 juin au Mudac à Lausanne

Remise des Brevets le jeudi 26 juin au Mudac à Lausanne

Cette année, le taux de réussite a été de 83% pour les Romands (contre 72% chez les alémaniques). Avec une note moyenne de 4.9, Yasmine Crausaz a obtenu le meilleur résultats de Suisse romande, avec la même note que les 2 meilleurs candidates alémaniques. Elle est suivie de près par Mélody De Aquino et Aurélie Fontanellaz qui ont obtenu 4.8.

5e SmartNetwork – Les dangers de la nouvelle loi sur les produits du tabac

Nouvelle loi sur les produits du tabac :
La loi de tous les dangers pour l’industrie publicitaire

Le cinquième SmartNetwork de Publicité Suisse – réservé exclusivement à ses membres – aura lieu jeudi 19 juin à 17h30, à la Maison de la Communication à Lausanne

Les nouvelles restrictions publicitaires contenues dans le projet de loi sur les produits du tabac sont disproportionnées et inutiles. Accepter sans mot dire ces restrictions c’est considérer que notre branche est coupable de tous les maux. Ne pas agir c’est laisser la porte grande ouverte à la surréglementation et aux interdictions publicitaires qui étoufferont notre branche comme l’économie.

Intervenants
Julian Pidoux, Corporate Affairs, Philip Morris SA

avec la collaboration de
Claude Miffon, responsable des affaires juridiques Publicité Suisse

Horaire
17h30 Conférence
18h30 Apéritif
 
Inscriptions uniquement par e-mail info@publicitesuisse.ch.

Les SmartNetworks sont proposés gratuitement et exclusivement aux membres de Publicité Suisse. Chaque membre peut être accompagné d’un invité.

Loi sur les produits du tabac – Doutes sur la constitutionnalité…

Loi sur les produits du tabac
Doutes sur la constitutionnalité des interdictions publicitaires

PS Publicité Suisse nourrit les plus vives inquiétudes sur les restrictions publicitaires de grande ampleur que le Conseil fédéral a formulées dans son avant-projet relatif à la loi sur les produits du tabac.

Après un premier examen du texte, l’association faîtière de la communication commerciale estime qu’il y a lieu de nourrir des doutes sur la constitutionnalité de ces interdictions, également à la lumière de la jurisprudence actuelle en la matière.

L’association analysera l’avant-projet et prendra position ultérieurement de manière détaillée.

Journée de la Publicité 2014

« Sans publicité, pas d’économie! »

Cette année, la Journée de la Publicité se déroulera le vendredi 16 mai 2014 au Kunsthaus de Zurich (salle de conférence), après l’assemblée générale de PS | Publicité Suisse (11h30/12h30) et de SW | Schweizer Werbung (12h30/13h30).

Programme
13h30 Présentation de la Fondation Statistique Suisse en Publicité
13h45 Lunch debout

Thème du colloque: «Sans publicité, pas d’économie !»
Modération: Urs Gredig, correspondant en Grande-Bretagne de la Télévision suisse alémanique SRF

14h30 Allocution de bienvenue
Filippo Lombardi, conseiller aux Etats et président de SW |  Schweizer Werbung

14h40 Exposés
– Mark Backé, directeur Marketing de BMW Suisse
– Sergio P. Ermotti, Group CEO d’UBS SA
– Patrick Magyar, CEO des Championnats d’Europe d’athlétisme 2014

16h15 Pause

16h45
– Stephan Sigrist, futurologue et chercheur en matière de trends
– Michel Gammenthaler, Magicien et cabarettiste

17h20 Discussion à la tribune
Avec notamment Nadine Borter, présidente du bsw, Herbert Bolliger, président de la direction générale de la Fédération des coopératives Migros, et Roger de Weck, directeur général de la SRG SSR.

18h – 19h Apéritif

Frais de participation
Membres*: CHF 150.–
Non-membres: CHF 200.–

* Membres de SW|PS ainsi que membres des associations promoswiss, ASA, ASMD, SMC, Association suisse des rédactrices et rédacteurs publicitaires, membres des clubs de publicité et de communication de Suisse, experts responsables de la communication, planificateurs en communication et rédacteurs publicitaires.

> Télécharger l’invitation
> Inscription en ligne (via Ticketino)

Assemblée générale 2014

La 86ème Assemblée Générale de PS | Publicité Suisse se déroulera le vendredi 16 mai 2014 de 11h30 à 12h30 au Kunsthaus de Zurich, Heimplatz 1, dans le cadre de la Journée de la Publicité 2014.

Convocation et ordre du jour

Procès-Verbal de la 85ème Assemblée générale du 7 juin 2013

Rapport d’activité 2013

Comptes annuels 2013

Organes, groupes et commissions Publicité Suisse, période statutaire 2014

L’Agefi

agefi_logo
www.agefi.com

Journal d’analyse et d’information par excellence, résolument indépendant, libéral très pragmatique depuis sa création, L’Agefi influence chaque jour l’opinion dans l’économie et la finance. Il offre une information à forte valeur ajoutée aux leaders suisses qui privilégient, au-delà des faits, une mise en perspective des événements. Une voix claire et professionnelle appréciée de tous, souvent citée en référence, fondamentalement positive, jamais critique abusivement. L’Agefi est complété par une gamme de publications spécialisées dans les thèmes éco-financier et « life style » (agefi.com/publications)

Offre

1 mois d’abonnement d’essai offerts (valeur 29.- CHF), avec :

  • accès complet au site internet (y.c. les archives, avec plus de 260’000 références)
  • accès complet à l’application Ipad
  • Indices
  • Agefi Magazine
  • Agefi Life
  • Agefi Immo

Conditions

  • Être membre de Publicité Suisse
  • Devenir un nouvel abonné (non valable pour un prolongement d’abonnement)
  • Adresse de livraison en Suisse

Offre valable une fois par an et par membre

 

Bilan

bilan
www.bilan.ch

La référence suisse de l’économie 
Tous les 15 jours, Bilan offre à ses lecteurs les clés pour une meilleure compréhension du monde économique en Suisse et dans le monde, à travers des dossiers complets, et selon ses rubriques : Tendances, Leaders, Innovation, Patrimoine et Style.

Bilan repose sur trois piliers : le magazine pour comprendre, le site web pour être informé et les nombreux évènements animés par la rédaction, pour rencontrer les acteurs économiques.

Bilan.ch, c’est l’information économique et financière en continu, traitée par des journalistes dédiés, partagée sur les réseaux sociaux, plus de 40 blogueurs experts en leurs domaines, des vidéos et interviews d’entrepreneurs, des galeries photos …

Disponible sur tous supports : en kiosque, sur www.bilan.ch, sur smartphones et via son application iPad (version numérique et archives depuis 2009).

Offre

3 mois d’abonnement à l’offre numérique OFFERTS (e-paper, application iPad, dont accès aux archives).

Conditions

  • Être membre de Publicité Suisse
  • Devenir un nouvel abonné (non valable pour un prolongement d’abonnement)
  • Adresse de livraison en Suisse

Offre valable une fois par an et par membre

 

L’Hebdo

hebdo_logo_2014
www.hebdo.ch

Le recul de l’analyse, l’explication simple de phénomènes complexes, des prises de position tranchées: c’est notamment ce que L’Hebdo offre pour donner une signification aux événements qui se bousculent.
 
Notre magazine a aussi pour ambition de repérer les tendances sur le point d’émerger. La lecture prospective de l’actualité fait depuis toujours partie de notre ADN.
 
Il faut y ajouter le goût pour l’enquête, que nos rédacteurs exercent dans le monde de la politique, des affaires et de la culture. L’équipe de L’Hebdo cultive avec passion une longue tradition de journalisme d’investigation

Offre

3 mois d’abonnement offerts

Conditions

  • Être membre de Publicité Suisse
  • Devenir un nouvel abonné (non valable pour un prolongement d’abonnement)
  • Adresse de livraison en Suisse

Offre valable une fois par an et par membre

 

Market

market_logo
www.market.ch

Market magazine s’adresse aux leaders de l’économie romande (High End ou High Individual Net Worth) en leur proposant des analyses de marchés fiables et originales (signaux faibles) leur permettant d’affiner la gestion de leur patrimoine. En partant de l’ECONOMIE et de la GEOPOLITIQUE, en passant par la FINANCE et en terminant sur la CULTURE, market fournit aux High Ends les clés analytiques et contextuelles leur permettant de faire des choix d’investissements privés et professionnels optimaux.

Offre

6 numéros offerts

Conditions

  • Être membre de Publicité Suisse
  • Devenir un nouvel abonné (non valable pour un prolongement d’abonnement)
  • Adresse de livraison en Suisse

Offre valable une fois par an et par membre

 

PME Magazine

pme_magazine
www.pme.ch

Sur le marché relativement étroit que représente la Suisse romande, PME Magazine a su se faire une place de leader. Ce mensuel économique à grand succès, conçu pour les décideurs de tous niveaux, séduit par son contenu orienté vers les aspects pratiques de la vie professionnelle. Depuis 25 ans, PME Magazine est une source d’informations utiles aussi bien pour les prestataires de services que les conseillers en management et ressources humaines, ou encore les fiduciaires, agences, etc. Avec plus de 50’000 lecteurs par numéro (Mach Basic 2013_2) et une pénétration de près de 24% sur les leaders et même de près de 28% sur les top-leaders (MA Leader 13), PME Magazine est un magazine de référence pour les décideurs.

Offre

3 mois d’abonnement offerts

Conditions

  • Être membre de Publicité Suisse
  • Devenir un nouvel abonné (non valable pour un prolongement d’abonnement)
  • Adresse de livraison en Suisse

Offre valable une seule fois par membre

Le Temps

letemps_logo
www.letemps.ch

Média suisse de référence, Le Temps est une source d’information indispensable pour les leaders d’opinion. Dans univers en profonde transformation, Le Temps se distingue en faisant le choix d’un contenu rigoureux crédible, varié, indépendant, à haute valeur ajoutée. Il offre des environnements de choix pour vos marques. Ses plateformes papier et numériques sont un écrin idéal pour les annonces s’adressant à un public exigeant.

Offre 1

L’abonnement numérique comprend un accès simple et direct pendant un mois à l’ensemble des plateformes digitales, incluant le site letemps.ch, la WebApp app.letemps.ch et les applications iPhone, iPad et Android. (Valeur CHF 33.-)

Offre 2

L’abonnement premium comprend la livraison du quotidien pendant un mois, de ses suppléments et hors-séries imprimés, l’accès illimité au site letemps.ch et à la WebApp app.letemps.ch ainsi qu’aux applications iPhone, iPad et Android. (Valeur de CHF 44.-)

Conditions

  • Être membre de Publicité Suisse
  • Devenir un nouvel abonné (non valable pour un prolongement d’abonnement)
  • Choisir entre l’une des deux offres
  • Adresse de livraison en Suisse

Offre valable une fois par an et par membre

Tribune des Arts

tribune-des-arts_logo

www.tribunedesarts.ch

Le magazine des arts et de l’horlogerie

Une distribution exceptionnelle dans la Tribune de Genève, des liens étroits avec le monde de l’art et de l’horlogerie, plus de trente ans d’existence… La Tribune des Arts présente toutes les caractéristiques de son institution d’origine.

Sans négliger ce passé, le temps est pourtant venu de lui imposer un bond en qualité avec pour objectif avoué de lui offrir un véritable statut de magazine. Cette métamorphose passe par un logo plus percutant et une maquette moderne et ‹aérée› qui fait la part belle à l’iconographie et à la créativité. Ce tout nouvel habillage permet à la Tribune des Arts de revendiquer pleinement son indépendance dans le choix des sujets et d’instaurer une hiérarchie plus claire dans son chemin de fer.

Tout en continuant à promouvoir l’artisanat et le savoir-faire, la Tribune des Arts ne s’intéressera plus uniquement au produit en tant que tel, elle traitera de l’horlogerie dans toute sa complexité, portant un regard curieux sur son environnement, sur les visages, connus ou pas, qui lui confèrent son rayonnement international, sur l’ADN de ses marques iconiques. Mais l’art ne sera pas laissé pour compte puisque la Tribune des Arts continuera à visiter les expositions à travers le monde, à la recherche d’artistes dignes d’être découverts.

Surtout, notre magazine ne perdra jamais de vue que l’art et l’horlogerie demeurent deux univers dans lesquels l’émotion joue un rôle important, voire essentiel. On choisit souvent une œuvre ou un garde-temps sur un coup de cœur… Cette passion, ce plaisir de la découverte, resteront les moteurs de notre équipe au fil de l’année.

Offre

3 numéros offerts

Conditions

  • Être membre de Publicité Suisse
  • Devenir un nouvel abonné (non valable pour un prolongement d’abonnement)
  • Adresse de livraison en Suisse

Offre valable une fois par an et par membre

Tribune de Genève

tdg
www.tdg.ch

La Tribune de Genève ne se contente pas de vous livrer toute l’information nécessaire sur Genève, sa région, la Suisse et le monde. Notre objectif est plus ambitieux. A une époque de surenchère de la communication, de l’information aussi foisonnante qu’incertaine sur les réseaux sociaux, La Tribune de Genève vous donne les repères et les analyses nécessaires pour vous retrouver dans la jungle de l’actualité. Tous les grands thèmes politiques et économiques, qu’ils soient suisses ou internationaux, sont décryptés au quotidien. Genève l’internationale vit au rythme des grands dossiers qui agitent le monde. Mais les Genevois se passionnent aussi et peut-être d’abord pour leur propre région. Une région en rapide mutation, aux défis énormes.

La Tribune de Genève engage les débats, interpelle les acteurs de la vie locale, lance des idées et ouvre ses colonnes à ceux qui prennent des initiatives. Mais le journal offre aussi des moments de détente avec son cahier spécial du samedi, ses bons plans loisirs et culturels ou ses sujets société qui sortent des sentiers battus. Genève abrite des petits trésors insoupçonnés. Nous les découvrons pour vous. Avec la Tribune, la vie devient plus intéressante, plus facile et tellement plus stimulante.››

Offre

25% de rabais sur l’abonnement annuel (CHF 336.75 au lieu de CHF 449.-).

Conditions

  • Être membre de Publicité Suisse
  • Devenir un nouvel abonné (non valable pour un prolongement d’abonnement)
  • Adresse de livraison en Suisse

Offre valable une fois par an et par membre

Rabais sur les formations

esm_logo ipac_logo   Einfaches CMYK

Interdiction de la publicité pour le petit crédit: PS Publicité Suisse soutient…

Interdiction de la publicité pour le petit crédit:
PS Publicité Suisse soutient la proposition
du Conseil fédéral en faveur d’une autorégulation

Dans sa prise de position sur la révision de la loi sur le crédit à la consommation (LCC), le Conseil fédéral s’est prononcé début avril en faveur d’une interdiction de la publicité agressive pour les petits crédits. Il laisse toutefois le soin à la branche de définir ce qu’il faut entendre concrètement par ce terme. PS Publicité Suisse salue cette décision en faveur d’une autorégulation. En revanche, l’association faîtière de la communication commerciale n’approuve pas une interdiction générale de la publicité pour le crédit à la consommation destinée aux adolescents et aux jeunes adultes.

PS Publicité Suisse peut comprendre les problèmes liés à l’endettement de jeunes adultes. Mais l’association faîtière de la communication commerciale considère qu’une interdiction de la publicité pour le crédit à la consommation ou pour les petits crédits ne conduit d’aucune manière au but poursuivi. Il salue en revanche le fait que, selon un arrêt récent du Conseil fédéral, il y a lieu de donner au secteur financier la compétence de définir lui-même, dans le cadre d’une convention de droit privé – avec la Commission Suisse pour la Loyauté en tant que tribunal arbitral – quelle publicité doit être considérée comme agressive ou non. PS Publicité Suisse estime toutefois que le Conseil fédéral va trop loin s’il a l’intention de qualifier d’«agressive», de manière générale, la publicité qui s’adresse spécialement aux adolescents et aux jeunes adultes. Et ce, d’autant plus que l’Association Suisse des Banques de Crédit et Etablissements de Financement (ASBCEF), dans son projet en faveur d’une autorégulation, stipule que c’est précisément ce groupe cible qui ne doit pas être visé par la publicité. PS Publicité Suisse a apporté son appui à l’ASBCEF lors de la formulation du projet et soutient clairement la position qui y est exprimée.
 
L’autorégulation est plus rapide, plus efficace et moins onéreuse
Une autorégulation est d’autant plus judicieuse que nous savons par expérience que des réglementations extrajudiciaires sont plus rapides, plus efficaces et moins onéreuses que toute procédure pénale ou civile. Des dispositions pénales portant sur d’autres domaines, comme par ex. celles qui ont trait au non-respect de l’inscription de l’astérisque dans l’annuaire téléphonique, ont montré que des lois peuvent s’avérer inappropriées et qu’elles peuvent au contraire encore aggraver le problème. En outre, une interdiction n’est guère judicieuse dès lors que le Conseil fédéral se laisse ouverte la possibilité de fixer, sous sa propre régie, ce qu’il faut entendre par «publicité agressive» si l’autorégulation venait à échouer.
 
Les interdictions publicitaires ne résolvent aucun problème de société
Même Pro Juventute est d’avis qu’une interdiction de la publicité est une approche erronée. L’étude de la Haute Ecole Spécialisée de Lucerne «Démarrer sans boulet. Comment prévenir l’endettement des jeunes» montre que ce sont les mesures préventives qui sont les plus efficaces. En font partie en priorité le fait de prendre pour thème de discussion les valeurs et les normes au sein de la famille, et la transmission de compétences en matière financière au sein de l’école. Dans une information aux médias du 10 décembre 2013, Pro Juventute s’est exprimé comme suit: «Une interdiction de la publicité pour les petits crédits passe à côté du vrai problème», a déclaré Stephan Oetiker, directeur de Pro Juventute. «De nos jours, les jeunes sont constamment exposés à des possibilités de consommation. Une interdiction de la publicité pour les petits crédits n’est donc ici qu’une goutte d’eau dans l’océan.»
 
Dans ce contexte, PS Publicité Suisse soutient une autorégulation intégrale dans le cadre de la LCC telle qu’elle a été proposée par la Commission de l’économie et des redevances du Conseil national. Et il ne faut pas oublier non plus le fait qu’il n’y a aucune raison de limiter la publicité en faveur de produits qui peuvent être achetés légalement. La plupart du temps, les interdictions publicitaires sont justifiées par des raisons populistes et sont toujours en contradiction avec le droit constitutionnel à la liberté économique.

Pour tout renseignement, contactez Claude Miffon,
Vice-Président et Chef des Affaires publiques (tél. +41 79 342 89 20)

> Communiqué du Conseil fédéral
> Rapport de la Commission de l’économie et des redevances du Conseil national et avis du Conseil fédéral (*.pdf)

 

4e SmartNetwork – "La pub qui cartonne" et Salon International de l'Auto

« La Pub qui cartonne » + accès à la journée
de la presse du Salon International de l’Auto

Le quatrième SmartNetwork de Publicité Suisse – réservé exclusivement à ses membres – aura lieu mercredi 5 mars à 14h15, au Mövenpick Hotel & Casino à Genève.

(suite…)

Prise de position concernant l’organisation de la recherche sur l’utilisation de la radio et de la télévision

Invitation OFCOM à l’échange de vue sur l’organisation de la collecte de données radio et télévision du 10 février 2014

Sans vouloir porter préjudice à l’échange d’opinion à venir et à ses éventuels résultats concrets, Publicité Suisse en coordination avec l’organisation partenaire Schweizer Werbung prend position concernant l’organisation de la recherche sur l’utilisation de la radio et de la télévision.

Dans la perspective de l’organisation faîtière de la communication commerciale en Suisse, les intérêts des annonceurs, agences et entreprises de médias tiennent en 2 points :

a. Des données de recherches fiables

Pour la planification précise des campagnes publicitaires, la branche publicitaire a besoin de données fiables et d’un haut niveau de qualité. C’est pourquoi, en matière de données, il faut:

  • Des données conformes à la réalité sur le plan national, régional et local.
  • Des données conformes aux standards internationaux en la matière.
  • La prise en compte dans la recherche de l’évolution de la consommation et des modes de consommation des médias.

b. La Suisse comme place médiatique forte

Le marché publicitaire est fondamentalement intéressé à une place médiatique active et forte, fait d’entreprises dans toutes les familles médias, développant une offre éditoriale forte et atteignant des hautes performances aussi bien sur le plan qualitatif que quantitatif.

Dans ce sens, Publicité Suisse salue toutes les mesures visant au renforcement de la place médiatique suisse.

En terme de recherche, cela signifie notamment que :

  • Les audiences des acteurs nationaux, régionaux et locaux doivent disposer de données d’audience de même qualité et comparables.
  • Le financement de la recherche par la Confédération doit être alloué à la recherche sur la consommation des médias au sens de la LRTV, hors recherche sur les moyens publicitaires.

Publicité Suisse est d’avis que le système introduit en 2013 pour la collecte des données TV remplit globalement les conditions-cadres énoncées ci-dessus. Les mécanismes de contrôle de Mediapulse devraient faire l’objet d’une analyse critique afin de s’assurer que des données validées ne puissent être bloquées par aucune entreprise média, ce au détriment des intérêts du marché publicitaire. De l’avis de Publicité Suisse, une commission technique selon l’exemple allemand ou une extension des compétences de la commission des utilisateurs seraient des voies possibles.

Pour le surplus, nous sommes d’avis que la structure de la recherche radio et télévision avec un mandat législatif à une fondation ad hoc constituée des représentants du marché est une bonne formule qui rend les acteurs du marché responsable de ladite recherche tout en fournissant au régulateur les éléments de surveillance nécessaires et suffisants.
De plus, les modifications structurelles dans la consommation des médias, le digital shift, rend toujours plus difficile la séparation de la consommation médias dans les catégories de médias classiques. De ce constat, Publicité Suisse considère qu’une étude Single-Source intégrant l’ensemble des médias et soutenue financièrement par la Confédération constitue une option intéressante pour la recherche média du futur.