Juridique
Publicite Suisse > Affaires juridiques et arbitrage > La campagne du CIPRET, mensongère et diffamatoire, franchit la ligne jaune

Communiqué No 2013003 : la campagne du CIPRET franchit la ligne jaune

- 03 Juin 2013

«La publicité tue», «La publicité rend impuissant »,  «La publicité provoque le cancer», sont les slogans que le CIPRET  a choisi d’afficher dans les rues et  d’insérer dans la presse romande à l’occasion de la journée mondiale antitabac. Publicité Suisse dépose plainte

Publicité Suisse association regroupant les acteurs de la branche publicitaire en Suisse romande est profondément choquée par cette attaque frontale contre l’ensemble d’un secteur économique indissociable de l’exercice de la démocratie et du fonctionnement de l’économie de marché.

Car c’est bien la publicité dans son ensemble et non la seule publicité en faveur du tabac qui est visée, si l’on considère l’ensemble de la création visuelle, en particulier la disproportion entre les slogans et la référence à la journée antitabac.

Publicité Suisse a déposé plainte auprès de  la commission pour la loyauté et est intervenu auprès de l’association des communes genevoises qui a autorisé sur le domaine publique ces affiches.

L’objectif de santé publique poursuivi par le CIPRET grâce à l’argent des contribuables, est censé prévenir une consommation excessive de produits tabagiques mais ne l’autorise en aucun cas à utiliser des propos mensongers, calomniateurs et diffamatoires au sens de la loi sur la concurrence déloyale pour atteindre son but.

L’amalgame réalisé par le CIPRET est  inacceptable et ouvre la porte à tous les excès en matière de communication publicitaires.

Publicité Suisse défend clairement d’une part le principe de liberté d’expression publicitaire pour tous les produits en vente libre, assortie d’autre part d’une autorégulation des créatifs et des annonceurs en matière de conception de campagne de communication, dont les critères fondamentaux sont la véracité de faits et la bonne foi.

A cet égard Publicité Suisse se réserve le droit d’une plainte supplémentaire auprès des juridictions compétentes.

Pour tout renseignement, contactez Claude Miffon,
Vice-Président et Chef des Affaires publiques (tél. +41 79 342 89 20)

Plainte auprès de la Commission Suisse pour la Loyauté
Courrier au Conseil d’Etat de la République et Canton de Genève
Courrier à l’Association des Communes Genevoises
Prise de position du CIPRET-Genève
Décision de la Commission Suisse pour la Loyauté
Communiqué Publicité Suisse No 2013007 du 6 novembre 2013